Bienvenue sur le blog de Patrick Roux

Dans les chroniques que je publie tous les deux mois dans l’excellente revue L’Esprit du Judo, j’ai commencé à vous en parler. Mon but est bien de revisiter les principes et les fondements de notre activité, tout en abordant les points essentiels des interventions des entraîneurs et des professeurs.
Dans le cadre de mes chroniques, je ne peux pas tout développer. C’est pourquoi je vous propose ce blog, comme un espace d’échange et de réflexion collective.
Je vais y déposer régulièrement des textes assez courts pour lancer des thématiques. Vous trouverez des liens avec des articles plus longs à lire et en relation avec les thèmes. Enfin, je vous propose également de contribuer en m’envoyant vos analyses et réflexions en me soumettant vos commentaires sous chaque article.
Pour démarrer, voici quelques thèmes afin d’avoir un fil rouge pour nos premiers échanges.


 

De Kawaishi à aujourd'hui…

Chronique EDJ n°77

N'hésitez pas à commenter cette chronique !

Ce qu'on cherche à entraîner

Chronique EDJ n°73

N'hésitez pas à commenter cette chronique !

“Si tu n'est pas en avance, c'est que tu es en retard”

Chronique EDJ n°76

N'hésitez pas à commenter cette chronique !

L'enjeu ?

Je voudrais revenir un instant sur ce thème qui me parait essentiel et passionnant si l’on veut se pencher sur l’avenir et la pérennité du judo. Très peu de temps après avoir arrêté la compétition, je me souviens d’avoir écrit ceci, dans mes réflexions concernant le judo en tant qu’art martial et en tant que sport: « …pour le pratiquant de Budo, la référence, l’enjeu c’est la vie ou la mort. Pour le judoka c’est la victoire ou la défaite. Dans les deux cas l’engagement peut-être total… »  Voila, c’était un peu brut de forge, mais j’aime bien m’exprimer de cette façon, et ça avait jailli ainsi.

3 questions !

Merci pour vos nombreuses réactions (une centaine) et vos partages (une trentaine) suite à mon dernier texte de blog. Par contre je n’ai reçu qu’un ou deux commentaires. L’intérêt du blog participatif réside dans nos échanges, c’est pourquoi je remplace le texte par 3 questions qui devraient nous ramener au même thème.

  1. Est-ce que le modèle du combat en phases que j’ai mis en avant dans ma dernière chronique (EDJ 74) peut (vous) aider les judokas à mieux cerner « ce qu’il faut faire » ou encore, à identifier les compétences techniques et tactiques requises pour chaque phase ?

  2. Sur quels facteurs, sur quelles variables agissez-vous pour faire progresser vos judokas dans la phase 1 (kumi-kata) ? Exemples d’exercices à thème ?

  3. Sur quels facteurs, sur quelles variables agissez-vous pour faire progresser vos judokas dans la phase 2 (préparation de l’attaque) ? Exemples d’exercices à thèmes ?

Analyser, identifier, construire la confiance...

Je vous remercie car vous avez été nombreux à réagir et à me faire part de vos commentaires et de vos questionnements, que je publierai à nouveau en dessous de ce texte de blog (un peu plus bas). Nombreuses de vos remarques portent sur les dimensions psychologique et pédagogique, ce que je trouve passionnant et en lien avec la réflexion que je souhaite développer avec vous.

Dans mes chroniques les plus récentes pour l’Esprit du Judo, j’ai proposé une réflexion sur le thème « que faut-il entraîner ? » ainsi qu’un autre article que j’ai intitulé « structurer le combat » ou la genèse du plan du métro - judo (à lire ici). Ces deux textes proposent d’analyser des principes et des mécanismes qu’il vaut mieux considérer lorsque l’on veut être efficace en combat.

Debriefer, analyser l'expérience du randori, du combat

 Judokas amateurs, compétiteurs ou pas, virtuoses ou pratiquants occasionnels nous passons par l'expérience du randori et / ou du combat...

Ce blog n’est ouvert que depuis  48 heures, mais il suscite déjà pas mal de commentaires intéressants, c’est encourageant. Le but c’est de donner envie aux acteurs du judo d'analyser leur pratique, d’échanger, de se parler. Pour rapprocher et prolonger les réflexions de Yves et de Yann, je dirais qu’après un randori à l’entrainement comme à la suite d’un combat en compétition, le judoka est chargé d’un ensemble d’émotions, d’impressions, de sensations et de pensées. S’agit-il d’un débordement de joie et de satisfaction ? Ou à l’inverse d’une grande frustration ? Ou encore entre ces deux extrêmes, de quelque chose de plus nuancé dont il ne perçoit pas immédiatement toute la signification, mais qui va stimuler son analyse et son questionnement dans les heures et les jours qui suivront ? Ces impressions à l’issue de l’expérience du combat sont en relation (le plus souvent) avec le dilemme gagné / perdu. Et la répétition de l’expérience, sa prolongation avec l’aide du professeur et/ou de l’entraineur, permet de dépasser cette vision binaire et de se demander POURQUOI ?

L’observation et l’analyse des meilleurs judokas lors du combat ?

Seoi-nage

Ou encore “Qu’est ce qui caractérise les meilleurs, les virtuoses ?”

  • Prenez-vous parfois en exemple certains judokas, afin d’illustrer pour vos élèves (ou athlètes judokas) des principes, des comportements, des qualités et des habiletés dont vous souhaitez encourager le développement ?
  • Est-ce que dans la ou les formations dont vous avez bénéficié, on vous a proposé d’analyser l’activité judo de manière précise et qualitative, le comportement des meilleurs judokas ?
  • Disposez-vous d’outils et de petits modèles pour expliquer, clarifier, aider vos élèves (ou vos athlètes judokas) à mieux comprendre l’ensemble des compétences requises pour pouvoir s’adapter techniquement et tactiquement dans les différentes situations de combat ?

Qu’est-ce qu’un combat de judo en compétition ?

Avant le combat…

Ou si vous préférez : « l’analyse du combat de judo » et « l’analyse du combat de judo en compétition ».
Quelques questions pour commencer :

  • Est-ce que tous vos élèves (ou vos athlètes judokas) comprennent « naturellement » ce qu’il faut faire pour bien combattre ?
  • Que faut-il faire pour bien combattre ?
  • Quels procédés, astuces, exercices et explication mettez-vous en place pour les aider à devenir plus pertinent dans leur manière de combattre ?